13 Avr. 2011

The Company Men

The Company Men

Un film de John Wells

Bobby Walker est l’incarnation même du rêve américain : il a un très bon job, une merveilleuse famille, et une Porsche toute neuve dans son garage. Mais lorsque la société qui l’emploie réduit ses effectifs, Bobby se retrouve au chômage, tout comme ses collègues Phil Woodward et Gene McClary. Les trois hommes sont alors confrontés à une profonde remise en cause de leur vie d’hommes, de maris et de pères de famille.

L'avis de Patchouli

Patchouli

Prenez ma Porsche, mais vous n'aurez pas... ma liberté de penser !

Pourquoi payer l'entrée ?

- Un sujet d'actualité, une BO sobre, de bons acteurs, une mise en scène léchée… John Wells nous livre un film sans faux pas, qui plaira sans aucun doute aux amateurs de cinéma classique. Malheureusement, quand on veut faire une bonne omelette, il faut savoir casser des œufs…
- Découvrez Tommy Lee Jones dans un rôle inédit : l'homme qui fait la gueule ! Bon ok c'est son personnage de prédilection… mais avouez qu'on ne s'en lasse pas ! Tommy c'est un peu notre Bacri version américaine… la classe en plus ! Moi j'aime les râleurs, que voulez-vous…
- Plongez dans l'univers des cadres supérieurs américains et découvrez tout ce que vous n'aurez jamais. The Company Men c'est un peu comme Sagas… vous savez, l'émission présentée par Stéphane Bern, qui nous dévoilait la vie privée des riches. Si vous aimez baver devant un écran alors vous serez comblés !

Pourquoi râler à la sortie ?

- Dure dure la vie de cadre supérieur ! Tu gagnes des milliers par mois, tu vis dans une maison à 3 étages, tu rends visite à tes amis en jet privé… et du jour au lendemain, parce-qu'on t'a viré, tu dois annuler ton abonnement de golf et revendre ta Porsche… Non vraiment, ya rien à faire, j'arrive pas à les plaindre…
- Mais que trouve t'on à Ben Affleck ? A part un physique, bien entendu… Le pauvre semble se débattre à chaque rôle pour essayer d'exprimer le moindre sentiment… mais rien ne passe ! John Wells a donc trouvé un rôle parfait pour lui : celui du commercial glacé par la fierté. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il l'incarne à merveille !
- Heureusement dans ce monde vénal, il existe de gentils hommes d'affaires qui ne dorment pas de la nuit à chaque vague de licenciements… et qui de plus sont prêts à bâtir une nouvelle boîte avec tout le personnel viré ! Ah me voilà rassurée, je peux maintenant dormir sur mes deux oreilles…


barometre

L'avis du Mâle

Mâle

Les maçons du cœur ont une nouvelle recrue !

Pourquoi payer l'entrée ?

- Réunir autant de bons acteurs dans un même film c'est forcément alléchant ! Bon ok, Ben Affleck semble avoir une paralysie faciale et Kevin Costner a prit un sacré coup de vieux, mais tous les autres s'en sortent vraiment bien ! Le problème c'est qu'à force de claquer la thune dans le casting, il reste plus rien pour le reste quoi...
- Moi ce que je préfère dans les films américains, c'est l'évolution des personnages ! C'est beau de voir un commercial arrogant, qui brassait des millions, dire face caméra : "Oui j'étais un gros con, mais en devenant maçon, j'ai enfin compris le vrai sens de la vie !" Pour peu, j'en pleurerais… de rire !
- Grâce à ce film, j'ai enfin compris à quel point la vie d'un Américain est difficile... Là-bas les commerciaux ont beau gagner dix fois notre salaire, ils ont les mêmes problèmes d'argent que nous ! Moi qui croyais être le seul à en chier ! Me voilà rassuré !

Pourquoi râler à la sortie ?

- Oh my God, je vais devoir revendre ma Porsche et ma maison de 300 m2 ! C'est fou comme ce film est à ce point superficiel ! Il faut croire qu'une histoire avec des gens banals au chômage, ce n'est pas assez aguicheur ! Mais bon, c'est ça le cinéma américain, il faut toujours que ce soit "awesome" !
- Attendez-vous à voir tous les clichés possibles et imaginables : le patron avide d'argent prêt à tout pour en avoir plus, le syndicaliste au grand cœur tout le temps prêt à aider, le cadre arrogant mais tellement touchant… Même la DRH finit par devenir une gentille fille ! Il aurait pas abusé des Disney notre cher Mr Wells ?
- Vous adorez les fins en queue de poisson où tout finit bien sans que vous sachiez pourquoi ? The Company Men est fait pour vous ! Tous les ingrédients du happy end hollywoodien sont réunis pour votre plus grand plaisir ! Ah si seulement ça pouvait être comme ça en vrai, ce serait bien pratique !

barometre


Voir toutes les critiques